Téléphone

04.26.31.87.98.

E-mail

iserl@univ-lyon2.fr
  • Les Ressources

    Bibliographies, notes de lectures & exercices dédiés aux étudiants.
Éditeur: Artois Presses Université
Pages: 191
Lieu: Arras
Année: 2015

Notes de lecture

Écrit par Paul Dabadie

Collection « Études des Faits Religieux »

L’ouvrage s’intéresse à la mise en spectacle de la pratique religieuse en tant qu’elle vise à ébranler les volontés, convaincre et gagner l’adhésion des spectateurs. Mais, alors qu’il cherche à renforcer la religion pour laquelle il est mobilisé, le « spectacle religieux » ne la dénature-t-il pas tout autant ? C’est à cette question que veut répondre ce travail collectif publié sous la direction d’Alain Joblin, Christophe Leduc et Olivier Rota. Le volume se propose d’analyser les mécanismes sur lesquels repose l’entreprise de séduction, et les éléments de contestation qui lui ont été opposés, à la fois en milieu catholique et protestant, aux époques moderne et contemporaine. Il rassemble les dix communications suivantes dont les titres indiquent bien le propos :

  • Spectacle religieux baroque et critique épiscopale à la fin du xviiie siècle : l’attitude pondérée de Fénelon (Christophe Leduc)
  • La messe, espace symbolique social. Les messes rouges. (Philippe Martin)
  • Le théâtre d’évangélisation en Nouvelle-Espagne au xvie siècle. Un théâtre du sensible (Éric Roulet)
  • Un « povre monde misérablement trompé » : une critique protestante de la religion spectacle (Alain Joblin)
  • Le spectacle de la Nouvelle Alliance (Paul Chopelin)
  • Les messes de la fédération et la mise en scène du providentialisme révolutionnaire (1789-1790)
  • La Passionsspiel d’Oberammergau entre légitimation et critique, de 1860 à nos jours (Olivier Rota)
  • Le théâtre du martyre au séminaire de Yongsan 1920, Corée du Sud (Lee Hyunjoo)
  • Des actes de culte à l’art du spectacle : James Welch à la BBC (1939 à 1946) (Suzanne Bray)
  • Religion, spectacle et mass-média aux États-Unis. L’exemple de l’« Église électronique » (Mokhtar Ben Barka).